The Dears : Lancement de Degeneration Street à la Sala Rossa de Montréal

Début de l'événement: 

15 février 2011 - 00:00
Catégories:

Entassés sagement dans la Sala Rossa, boulevard Saint-Laurent à Montréal, quelques centaines de fervents admirateurs du groupe montréalais The Dears attendaient impatiemment que Murray Lightburn et ses compères fassent leur entrée sur scène, lundi 14 février 2011.

Tous étaient «anxieux» de finalement entendre quelques nouvelles chansons du fameux sextet indie rock qui nous revient cette année avec ‘Degeneration Street’; trois ans après leur dernier album studio ‘Missiles’. Pour ceux qui n’étaient pas présent à l’un de leurs concerts présentés lors du dernier festival Pop Montréal en septembre dernier, c’était donc enfin l’occasion de pouvoir s’extasier devant le grand talent de leurs musiciens locaux préférés.

Malgré les interminables tranchées de gadoue à l’extérieur et le froid glacial, personne n’a voulu manquer cette mini-prestation de The Dears, même un 14 février! Après environ quarante-cinq minutes d’attente, Lightburn est apparu sur scène pour faire ses excuses et expliquer à la foule qu’ils devaient tout d’abord faire l’enregistrement en direct d’une entrevue avec Musique Plus.

Cela n’a sembler déranger quiconque puisque la musique de The Dears jouait en trame de fond, la bière était bonne et tout le monde avait les pieds secs! Une fois l’entrevue terminée, les six membres se sont empressés de monter sur les planches au grand bonheur de tous et d’entamer les premières notes de « Omega Dog », le premier titre sur le nouvel album. La magie du guitariste Patrick Krief devint alors indéniable. Et lorsque la voix de Murray Lightburn vint s’y mêler, le hochement de tête synchronisé de foule qui s’en suivi fut une preuve suffisante de l’approbation immédiate que The Dears recevait.

Il était déjà possible d’écouter ‘Degeneration Street’ en entier via Hype Music en ligne, mais The Dears est irréfutablement un groupe qui se déguste mieux en vrai! La force qui émane de chacun des membres et la précision avec laquelle chaque chanson est exécutée sont sans contredit un pur délice. Ils continuèrent avec les trois prochains titres sur le nouvel opus : « 5 Chords », le premier single « Blood » et « Thrones ». À entendre les cris et les applaudissements retentissant plus forts après chaque chanson, c’était gagné d’avance pour The Dears.

La courte soirée se termina avec un classique, « Hate Then Love », durant laquelle Lightburn descendit rejoindre ses fans pour chanter parmi eux et leur transmettre son amour; après tout, c’était la Saint-Valentin! Il fit des heureux en serrant plusieurs personnes dans ses bras dans la foule et remonta sur scène pour la finale et ensuite remercier tous les gens présents.

Ce ne fut qu’un bref, mais très intense prélude du nouvel album ‘Degeneration Street’ qui est disponible en magasins dès mardi 15 février partout au Canada et aux États-Unis. Prochains spectacles à ne pas manquer!

http://www.thedears.org

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire