The Cure à Osheaga 2013 : un moment unique empreint de nostalgie (PHOTOS)

Début de l'événement: 

02 août 2013 - 20:45
Catégories:
The Cure à Osheaga 2013
The Cure à Osheaga 2013
The Cure à Osheaga 2013
The Cure à Osheaga 2013
The Cure à Osheaga 2013
The Cure à Osheaga 2013
The Cure à Osheaga 2013
The Cure à Osheaga 2013
The Cure à Osheaga 2013
The Cure à Osheaga 2013
The Cure à Osheaga 2013
The Cure à Osheaga 2013
The Cure à Osheaga 2013
The Cure à Osheaga 2013

Le groupe rock gothique mythique des années 80 The Cure a fait vivre de belles émotions à plus d'un vendredi soir le 2 août au Parc Jean-Drapeau. La formation anglaise terminait la première journée d'Osheaga 2013 dans une atmosphère nostalgique sans tambours ni trompette.

« Je ne peux pas croire que je suis ici en ce moment. » a révélé un spectateur à sa copine, les yeux brillants. Tout autour, une grande émotion était palpable pour les gens s'étant amassés le plus près possible de la scène. Pour plusieurs, la présence du chanteur Robert Smith devant leurs yeux était digne d'un rêve. Avoir la chance de voir l'artiste devant soi, les yeux tous noirs, les lèvres rouges, les cheveux ébouriffés, tout de noir vêtu interprétant ses grand succès, c'était vraiment impressionnant. The Cure est l'un des groupes fondateurs du rock gothique et surement l'influence principale de bien des groupes que l'on surnomme aujourd'hui « Emo ».

Malgré que du haut de ses 54 ans, Smith puisse faire un peu peur avec son maquillage et sa chevelure, sa présence et celle de ses quatre comparses forçait quand même le respect. Ce n'est pas tous les jours qu'il nous sera donné d'entendre « Friday I'm in Love », « Just Like Heaven », « Close to Me », « Pictures of You », « A Forest » et tant d'autres - 28 au total - interprétées à la quasi-perfection par le quintet britannique. La voix de Smith était solide et claire comme à ses débuts.

Mais malgré tout, The Cure n'a pas charmé la jeunesse présente avec sa scène simpliste et son rock mélancolique. Plusieurs ont choisi de terminer la soirée sur la scène verte avec Beach House, Rich Aucoin à la scène des arbres ou de danser à la scène piknic électronik avec A Tribe Called Red. Beaucoup sont partis également au bout de la première heure, voulant attraper le métro avant que cela ne devienne trop long. Il faut se rendre à l'évidence, cinq hommes dans la cinquantaine qui bougent à peine devant un écran qui ne projettent que leur image et jouent des chansons que leurs parents écoutaient dans leurs sous-sols, ce n'est pas très vendeur pour la jeunesse actuelle.

Cela dit, il y avait un public bien présent pour eux qui profitait de chaque instant de cette belle soirée en compagnie de leur idole de jeunesse et aussi d'autres âmes un peu plus jeunes qui ont su profiter de ce moment unique et du talent indéniable des cinq musiciens. The Cure ont voulu prolonger le spectacle un peu, mais une vingtaine de minutes plus tard, l'organisation a coupé le son pendant « Boys Don't Cry ». La formation a terminé sa chanson et a quitté la scène. Une conclusion un peu gâchée, mais tout le monde est tout de même rentré satisfait d'avoir pu participer à cet événement exceptionnel.

Liste de chansons
1. Plainsong
2. Pictures of You
3. Lullaby
4. High
5. The End of the World
6. Lovesong
7. Inbetween Days
8. Just Like Heaven
9. A Forest
10. Bananafishbones
11. The Walk
12. Mint Car
13. Friday I’m in Love
14. Doing the Unstuck
15. Trust
16. Want
17. Fascination Street
18. The Hungry Ghost
19. Wrong Number
20. One Hundred Years
21. Disintegration

Rappel
22. The Lovecats
23. The Caterpillar
24. Close to Me
25. Hot Hot Hot
26.Let’s Go to Bed
27. Why Can’t I Be You?
28. Boys Don’t Cry

Twitter Sophie:

Critiques et photos du Jour 1 d'Osheaga 2013 avec Daughter, ALT-J, Two Door Cinema Club et Phoenix ici : http://patwhite.com/node/16382

Critique de Capital Cities (Jour 1) ici : http://patwhite.com/node/16378

Couverture Osheaga 2013 complète ici : http://patwhite.com/Osheaga

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Commentaires

le concert des Cure

Quel honte de couper le son à des légendes pareilles. Je suis loin d'être un fan du groupe, je les aime bien mais sans plus, mais ça ne se fait pas. Ce sont les têtes d'affiches tout de même. Je peux croire qu'ils ont un horaire à respecter mais cibole, c'est seulement un non respect de l'oeuvre.

Ajouter un commentaire