Critique du film « Les Gazelles » de Mona Achache

Catégories:

Elles sont célibataires, monoparentales, vieilles, jeunes et névrosées. Lorsque sur leur chemin un homme les interpelle par «Hey les Gazelles!» elles se retournent pour lui faire un sourire charmeur ou bien pour l’envoyer promener. Mais qui sont vraiment ces Gazelles? Dans cette comédie romantique signée Mona Achache (Le Hérisson, 2008) on retrouve des personnages plus vrais que nature et un regard plus juste du jeu de la romance.

Marie et Eric, trentenaires en couple depuis le lycée, signent l'achat de leur premier appartement quand Marie est saisie d’un doute vertigineux. Sa rencontre avec un beau brun ténébreux va précipiter sa décision : elle quitte Eric pour plonger dans le grand bain du plaisir et de la liberté.
Mais elle va surtout se manger le fond de la piscine…

Ce qui est rafraichissant avec Les Gazelles, c’est l’âge. Se retrouver célibataire dans la trentaine ou la quarantaine ou plus, c’est assez différent de la vingtaine surtout lorsque tu as été avec le même homme presque toute ta vie. Il faut donc avancer un peu dans le temps et s’imaginer à ce moment de ta vie où l’homme que tu pensais être l’élu de ton coeur … est celui que tu ne supportes plus. C’est le cas de Marie dont la descente aux enfers est pourtant atrocement drôle.

Ce qui sont d’abord les plus mauvais jours de sa vie deviennent alors parmi les moments les plus mémorables : que ce soit cohabiter avec un russe, se faire donner un chat chinois chanceux volé, participer au trafic de vodka illégal ou se retrouver nu-pied sans téléphone dans la rue… Pas que ce soit les moments les plus glorieux de sa vie, mais elle se sent en vie enfin. Même si tout semble s’effriter sous ses mains, sa situation a quelque chose de thérapeutique. Il y a bien des moments très réalistes : que ce soit un « one night » atroce, un lendemain de brosse au boulot ou une rupture douloureuse… Tout le monde peut s'y reconnaître quelque part, mais c'est surtout de la gente féminine dont il est question dans ce film. Écrit et scénarisé entièrement par des femmes, le film est riche en personnalité et en événements. La distribution des rôles est aussi un des aspects du film qui lui donne tant de gueule. Camille Chamoux (Marie) est humoriste dans la vie de tous les jours, et le film est l’adaptation de son spectacle d’humour. C’est une belle façon de découvrir l’actrice et humoriste française.

La romance est un jeu plaisant à jouer mais pendant combien de temps? Même si le film nous en fait rire, il nous rappelle aussi ironiquement les cycles (parfois) infinis de la détresse post-rupture. Les Gazelles ou The Chicks (VSTA) prendra l’affiche le 15 mai prochain au Québec.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire