Courants littéraires

Catégories:

XVI ème siècle
Renaissance et Réforme

Le mouvement de la Renaissance est caractérisé par le culte passionné de l'Antiquité. Il a été préparé, dès la fin du XIV ème siècle, par le développement de l'humanisme en Italie. C'est un retour au valeur et aux idées de la Grèce et de l'Empire romain.

Cette période s'étend de:
1453 : Prise de Constantinople ( Istanbul ) par les Turcs 1598: Edit de Nantes ( proclamation qui met fin aux guerres de religion)

La caractéristique de Constantinople: la ville est traversée par deux continents.

Causes de la Renaissance: Découverte de l'Amérique ( 1492 )
Imprimerie par Gutenberg ( 1456 )
Astronomie de Copernic (1543 )

Copernic (Nicolas), astonome polonais, (1473-1543 ). Il émit l'hypothèse du double mouvement des planètes sur elles-mêmes et autour du Soleil, il publia avant sa mort son traité De revolutionibus orbium coelestium libri.

Evénements: Guerres d'Italie ( 1494-1559 )
Guerres de religions ( 1562-1598)

I- Courants littéraires: -L'Italianisme
-L'humanisme ( philosophie Renaissance)
-L'érudition ( importance des érudits)

Les grands hommes de lettres.

Poésie Prose

Ronsard Rabelais
Marot Amyot
du Bellay Montaigne
Luther ( réformiste)

Les seigneurs français ont pris le goût des belles choses: le grand art. On rapporte ainsi en france ou on fait venir des oeuvres d'art antiques (

grecques ou romaines) et modernes ( XVI ème siècle).

Références: La Pléiade R3, Sonnets V11, Ronsard R4, du Bellay 113

On assiste aussi à des échanges culturels entre professeurs et étudiants d'universités entre la France et l'Italie, à des voyages d'artistes français dans les quatre grandes villes florissantes italiennes: Milano, Firenze, Roma, Venezia. Finalement, le foyer d'italianisme français est à l'Ecole de Fontainebleau.

II- Humanisme: Théorie qui prend pour fin la personne humaine et son épanouissement. Mouvement de l'esprit du XVI è siècle caractérisé par un effort pour relever la dignité de l'esprit humain.

Principes: - excellence de l'homme
- éloge de la connaissance
- sagesse et prudence
- connaissance de soi
- activité de l'homme

Eloge: jugement favorable qu'on exprime au sujet de qqchose, écrit qui louange un genre littéraire. C'est une technique.
Connaissance: acquis, culture, ce que l'on sait pour l'avoir appris. Constat.
Sagesse: résultat de la connaissance, connaissance inspirée des choses divines et humaines.
Prudence: attitude d'esprit de celui qui, réfléchissant à la portée, à la connaissance et aux conséquences de ses actes, prendre des dispositions pour éviter des erreurs.
Activité: qualité d'une personne active ( esprit et corps) où il y a équilibre

Thèmes humanistes: - gloire
(optimistes) -nature
-vertu ( force intérieure)
-amour

III- Rabelais ( 1494-1553)

Né à Chinon en Touraine , à la fois médecin, voyageur et écrivain. Ses oeuvres sont imprégnées du rocambolesque, de l'extravaguant, des péripéties et de l'extraordinaire . Autre événement important à Chinon: Jeanne d'Arc rencontre Charles VII .

Oeuvres: I- Gargantua II- Pantagruel III- Le tiers livre IV - Le quart livre V- Le livre cinq

Exemple à l'abbaye de Thélène: Fac quod vis ( Fais ce que tu veux)
alors que Saint-Augustin disait "Fac quod vis et ama Deo". En fait, cela veut dire que l'on doit être motivé et avoir un idéal dans la vie, être prêt à tout faire pour l'accomplir.

Ses buts: -faire rire ( car le rire est le propre de l'homme)
-instuire ( ex. la substantifique moëlle). Rabelais utilise l'image dans ses textes pour exprimer sa pensée, c'est un problème de censure.

Doctrine: I- philosophie: il réclame l'épanouissement de toutes les facultés de l'homme mais dans un esprit pïen: le naturalisme. L'éducation idéale amène une liberté totale.

II- morale: la supression de toutes contraintes et la satisfaction de tous les besoins, on formera la conscience pour pouvoir boire sans danger à la source de la science.

IV- Guerre des religions ( 1513-1598)

I- Nature des guerres: dure toute la Renaissance, guerrs politiques entre deux familles qui voulaient obtenir le titre royal. Luttes fraticides ( guerres intestines) entre les Protestants ( Guise) et les Catholiques ( Bourbon). Il y a eu beaucoup d'intolérance et d'attaques violentes contre la monarchie en place.

II- Rois - François I er ( mescène)
- Henri II
- Francois II ( marié à Catherine Médicis, une tête dure!)
- Charles IX
- Henri III
- Henri IV ( " le trône vaut bien une messe")

François II, Charles IX et Henri II sont morts jeunes et de façon violente.

III- Conséquences générales: sauvegarde et maintien du catholicisme en France, implantation d'une minorité protestante, renforcement du pouvoir royal, réforme de l'Eglise en France par le Concile de Trente ( 1543) d'où deux grands écrivains : Calvin et Luther.

IV- Répercussions littéraires: on écrit en français sur les problèmes théologiques, la poésie du XVI ème siècle est inspirée de la Bible. De nouveaux genres littéraires apparaissent: le pamphlet et le discours.

Montaigne ( Michel Eyquem) 1533- 1592

Maire de Bordeaux ainsi que Montesquieu et François Mauriac.

Son oeuvre : les Essais de Montaigne où on retrouve des commentaires sur;
- de l'oisiveté
- des menteurs
- de la constance
- du pédantisme
- de l'usage de se vêtir.

Doctrine: dominée par deux principes; le scepticisme ( le doute)
- l'épicurisme: jouir le plus souvent de la vie, partout, être heureux.

But: pour se peindre lui-même, faire la peinture de l'être humain en général. " Tout homme porte en soi un exemplaire de l'humaine condition, au gré des ses pensées vagabondes".

Idées: On doit être heureux, recherche du bonheur, il suppprime toutes les contraintes( ex: l'enfant qui passe du sommeil au réveil sans brusquerie). Le travail doit être agréable, la vertu doit ètre aimable, il faut provoque la curiosité, il faut faire connaître les pays étrangers. Notre grand monde est un miroir où il nous faut regarder pour nous connaître de bon biais; que ce soit livre de mon écolier.

XVII ème siècle : Classicisme

Age du baroque 1598-1661
Génération classique 1661-1715

1598: Edit de Nantes, les protestants doivent s'établir en Suisse Romande, à Larochelle et à Rochefort.
1610: Mort d'Henri IV, avènement de Louis XIII
1661: règne personnel de Louis XIV
1715: mort de Louis XIV

Les autres rois avant Henri IV étaient valois ( catholiques).
Henri IV se marie avec Marie de Médicis (Firenze)
Louis XIII avec Anne d'Autriche ( Espagne)

Louis XIV se marie avec Marie-Thérèse d'Autriche ( Espagne)
A partir d'Henri IV les rois sont bourbons.
Les grandes villes baroques européennes sont Vienne, Prague et Budapest.

Les hommes de la pensée:

Epoque baroque: Malherbe ( philosophie)
Corneille ( théâtre)
Descartes ( philosophie)
Cardinal de Retz ( épistolaire)
La Rochefoucauld ( philosophie)
de Sévigné ( écrivain)
de la Fayette ( roman)

Epoque classique: Pascal ( philosophie)
Molière: (théâtre)
La Fontaine ( moralisateur)
Racine ( théâtre)
Bossuet ( prédicateur)
Boileau ( éducateur)

La grande caractéristique du XVII ème siècle c'est la grande unité, le concept de la grandeur du pays, de l'époque auquel les gens appartenaient: le siècle monolitique.

Madame de Sévigné 1626 à 1696

La production littéraire de Mme de Sévigné débute en 1644, elle est un témoin exceptionnel du XVII ème siècle ( surtout la période classique) et une femme juste.

Son véritable nom est Marie Rabutin Chantal de Sévigné. Elle est orpheline à sept ans, son tuteur fut Christophe de Coulange ( qu'elle appelait le bien bon). Parlant à la fois le français, l'espagnol, le latin et l'italien, elle se marie en 1644 avec le Marquis de Sévigné( homme très intelligent qui meurt en duel et qui lui laisse deux enfants: Charles et Marguerite). Mme de Sévigné s'attache alors anormalement à sa fille qui se marie par après et qui se rend à Grignan. En tout, de Sévigné Mme possède trois demeures, une à l'Hôtel carnavalet (Place des Vosges), une autre à sa résidence secondaire en Bretagne : les Rochers et une à Livry dans le Grand Paris.

En fait, 1669 est l'année de mariage de sa fille ( date dramatique). Ellle séjourne à Grignan trois importants moments: 1672, 1690, et de 1694 à 1696.

Les thèmes retrouvés dans ses letres:

I- Chronique de la Cour ( Versailles) et de la ville ( Paris). On y retrouve sa vie politique, mondaine, littéraire ( théâtre, peinture). Publiée pour la première fois en 1697.

II- Passion maternelle: face à sa fille ( bien qu'elle aime beaucoup son fils mais ce n'est pas réciproque). Elle s'y défoule en véritable soupape.

III- L'amitié: entre autres, Fouquet ( ministre des Finances), Colbert ( au temps de louis XIV), Le vau (architecte), Le Brun ( décorateur), le Nôtre ( jardinier), Mignard ( peintre,cf. mignardise), Pomponne et le Card. de Retz.

IV- Vie en province: séjour en Bretagne

V- sentiment de la nature: description de la température et des saisons, première à proposer ces sentiments, description de la Loire et du Rhône. Description du paysage de la campagne bretonne aux Rochers.

VI- activité littéraire: critique littéraire, élève d'un grand grammarien: Ménage. Grande amie de Mme de la Fayette. Elle lit beucoup pour chasser l'ennui, par curiosité intellectuelle; le théâtre ( toutes les pièces de Racine et de Corneille). A la campagne, elle partait avec des livres:: fables de la Fontaine, Blaise Pascal, Bossuet. De plus, lectures profanes et religieuses. ( exemple de la Fontaine des "Point" cardinaux).

VII- Philosophie: de la vie: conception des sentiments humains, de la beauté ( esthétique).

Vagues intellectuelles et courants littéraires:

I-Protestantisme

1562-1598: guerres civiles de religion, deux pays sont en conflit: l'Espagne ( catholique, dirigée par Charles Quint) et l'Angleterre ( protestante, dirigée par la reine Anne).

1598: Edit de Nantes; liberté du culte, villes pour les Protestants

1685: révocation de l'Edit de Nantes; on ne permet plus la liberté aux protestants, détermination dans deux villes seulement, problème d'économie: émigration vers la Suisse Romande ( Genève, Neuchâtel).

Bossuet: Evêque de Meaux, sermons ( contre le protestantisme)

Pascal: écrit des lettres( " Les Provinciales")

Entre 1562 et 1598, le combat de fait entre la famille des Guise ( catholique) et les Coligny ( protestants).

II- Jansénisme: réaction de la Réforme, renouveau religieux et mystique, fatalisme, concept de la prédestination, le salut et la grâce; amène des comportements rigoureux et hypocrites.

1634: de Jansénius, à Port-Royal ( abbaye à Paris) et à Port-Royal-des-Champs ( la plus importante).

1656-1657 : Blaise Pascal dans " Les Provinciales" écrit contre des Jésuites. Il défend le jansénisme.

Jean Racine ( janséniste) écrit Athalie et Esther à la demande de Mme de Maintenon( 3ème femme de Louis XIV). Il abandonne la vie mondaine. Il traduit en français la Bible.

III- Classicisme: Triomphe est lié au règne de Louis XIV, c'est une réaction à la Pléiade. Les grandes modes du goût français sont la discipline, l'ordre, la régularité soit l'harmonie, l'ordre et le goût.

- Harmonie: harmonie de l'auteur avec son milieu ( tandis que le poètee romantique se croira un surhomme.

- harmonie entre la grandeur de l'art et la grandeur du siècle

-harmonie dans les oeuvres entre la pensée et l'impression

Ordre: autorité royale ( Cour de Versailles), absolutisme
législation des bienséances
l'orthodoxie religieuse
guerre qui amène un dogme étroit
" l'honnête homme"

Goût: - les écrivains demeurent soumis aux règles de l'art
- mais, plus que l'âge de la règle, le classicisme est l'âge du goû
" La grande règle de toute les règles est de plaire" ( Molière)
Période baroque Période classique

1608 1661 1715 1745
____________________________________________________
1610 ( henri IV) 1643 ( Louis XIV) Louis XV

IV-Préciosité: 1608-1745 apogée: 1630-1645

- Ne concerne que les femmes
- importance de la dignité des moeurs
- l'élégance de la tenue ( façon de montrer le respect)
- la pureté du langage
- " l'honnête homme" écrit selon les normes de la Préciosité

Sources: tenir salon, assis sur les divans, chacun a sa ruelle (salon), les gens qui y viennent ont du prix ( latin: pretium). On les appelle les rangs-chéris, ce mouvement est importé de l'Espagne, de l'Italie et l'Angleterre.

Aspects principaux: manière; port de rubans, port de canons ( lien entre la cheville et la chaussure), robes: plusieurs sur le dos, les femmes se fardaient, grains de beauté amovibles.

Sentiments: organisés en fonction de la carte de Tendre, application de l'amour courtois du Moyen-Age.

Langage: réf. le grand dictionnaire des précieuse ( 1661)

- beaucoup d'exclamations
-faire des pointes ( pensées qui surprennent par quelque subtilité d'imagination)
- des métaphores et des périphrases: joue; " le trône de la pudeur"
perruque; "la jeunesse des vieillards" dents: " l'ameublement de la bouche miroir: " le conseiller des grâces"

-alliance de mots extravaguants: "elle est effroyablement belle"
" j'ai pour lui un furieux tendre"
- expressions ridicules: exagérations, hyperboles
- galimatias: jeu de mots

Influence: La Clélie ( Mlle de Scudéry)
Carte de Tendre
Voiture
Molière ( classique) avec deux pièces: Les Précieuses ridicules
et Les Femmes savantes

Notes de cours, Cours Courants Littéraires, Cégep de Ste-Foy (Québec), 1987-1988, Professeur: Réginald Garon
@ copyright, Patrick White, 1990

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire