Le Business réouvre à Montréal

Catégories:

Delmo, célèbre restaurant du Vieux-Montréal, vient de rouvrir sous le nom de l'ex-club house le Business après des années de sommeil suivies d'une rénovation qui respecte le lieu tout en le magnifiant. Le Business était un des grands clubs house des années 1980 et 1990 à Montréal, qui avait aussi amené la revitalisation du boulevard St-Laurent à Montréal. Le nouvel endroit serait en fait un tapas bar, un restaurant et un club.

L'ouverture officielle a eu lieu le 23 octobre dernier au 211 Notre-Dame Est à Montréal.

www.delmo.ca

L'architecte Jacques Rousseau (Provencher Roy + associés) a supervisé cette transformation, lui qui, dans les années 80, avait conçu le café Braque pour les frères Holder, aujourd'hui propriétaires du Delmo.

Il faut remonter aux années 1860 afin de comprendre ce qu'est cet espace et, surtout, son esprit. C'est tout d'abord une série de trois bâtiments identiques qui abritent, pour celui qui nous intéresse, un magasin-entrepôt. Celui-ci est devenu dans les années 20 un "gentlemen's club" assidûment fréquenté par les gens d'affaires, juristes et journalistes qui travaillaient dans le quartier.

En plus d'un club (qui, selon la légende, abritait aussi une maison de passe) le lieu est aussi devenu un bar-restaurant avant de voir sa vocation et son espace se réduire dans les années 50. C'est alors que, pour des raisons de moralité et de sécurité, l'étage supérieur a été condamné et l'est resté jusqu'à la rénovation actuelle.

Ceux qui l'ont fréquenté jusqu'en 2005, date de la mort de son propriétaire et de sa fermeture, reconnaîtront l'un des deux bars qui a été préservé, la fresque décorative qui le longe et le plafond à caisson. Par contre, ils seront étonnés d'y trouver une large ouverture sur la salle arrière, maintenant équipée de banquettes et miroirs. Aussi, ils seront surpris par la couleur qui y domine: un rouge pimenté et chaud. Enfin, ils seront surtout étonnés par l'immense escalier retrouvé qui mène à une seconde salle et à la cuisine, joliment disposée comme sur une scène de théâtre.

En contrepoint de cette ambiance à mi-chemin entre le club et la brasserie, Jacques Rousseau a imaginé un éclairage composé d'une multitude d'ampoules dispersées sur des lustres façon taverne ou des appliques murales, un effet qui accentue le petit côté music-hall et l'ambiance sexy du restaurant, de même que l'immense sculpture de verre et de vitrail mise en scène au centre de l'escalier, conçue par Carlitto Dalceggio.

Un voyage dans le temps et dans l'esprit attend ceux qui franchissent la double porte qui sépare la rue Notre-Dame du Business. On s'y sent à la fois dépaysé et à l'aise comme si l'on y était un vieil habitué.

Source: www.creativitemontreal.com

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Commentaires

Rien à voir avec le vrai

Rien à voir avec le vrai Buisness. Y'a que le nom qui soit resté.
L'ambiance, la sonorité, la musique tout est différent.
Et pourtant...

On dirait un mélange du défunt Lola's Paradise en beaucoup plus éclairé et d'une fausse copie d'un tableau qu'on aime même imparfait. Parce qu'il n'y avait vraiment rien à jeter par terre du vrai Buisness. Rien....sauf les souvenirs...

business

L'endroit de mes plus beaux souvenir. Il ne faut pas oublier que ce club était l'équivalent du Studio 54 à l'échelle montréalaise ( file attente et n'entre pas qui veux..) . Je repense avec nostalgie à toutes les belles soirées que j'y ai passé.

Business houser club in 1980

Business houser club in 1980 was the best ever. Wednesday night was the bomb. Sorry guys never again!

Business

After The Beat on St Catherine street was the Business. Week days were the best. Everyone was dressed up and killing it on the dance floor till 3 to 4 a.m., walking up St Laurent street to have breakfast, and preparing for another night of dancing the next day. There was never any other places like that afterwards. Never forgot those days, so much dancing, so much fun, such good music….those were the days!

Ajouter un commentaire