Nuit blanche à Montréal : 10 ans de couleurs montréalaises‏

Début de l'événement: 

02 mars 2013 - 00:00
Catégories:

David Usher - The Music

Déjà 10 ans, pour cette 10e édition, la Nuit blanche à Montréal présentée par Hydro-Québec nous réserve plus d’activités que jamais — plus de 185, pour la plupart gratuites — et beaucoup, beaucoup de fun ! Une fois de plus, la Nuit blanche s’étendra sur 3 quartiers et un pôle et tiendra son QG dans le Quartier des spectacles, sur le site extérieur du festival, c’est-à-dire la place des Festivals, l’esplanade de la Place des Arts et, nouveauté cette année, la promenade des Artistes et le Parterre. De plus, plusieurs partenaires ont accepté de prendre le nombre 10 comme thématique, ce qui donnera une touche bien particulière à cette édition anniversaire, et on a même mis sur pied une activité spéciale bien lumineuse pour l’occasion. Le samedi 2 mars prochain, c’est un rendez-vous pour venir souligner et célébrer la 10e édition de l’événement montréalais qui attire le plus de visiteurs en une seule journée… euh, nuit.

Le site extérieur gratuit : le coeur de la Nuit blanche

À la Nuit blanche, il y a tellement de tout qu’on ne sait plus où commencer… Suggestion : le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, le centre névralgique de la Nuit blanche ! Pour amorcer la soirée, mais aussi pour y revenir entre deux visites de quartiers, s’y donner rendez-vous, casser la croûte, etc. On se réchauffera d’emblée avec les ateliers dansants de l’école Las Piernas Tango, sur la scène RBC à 17 h 30. On préfère un p’tit film 360º ? On se rend au majestueux Dôme RBC pour voir BLOOP, l’eau dans tous ses états, la création de TURBINE présentée par Carte RBC Visa Voyages en collaboration avec projet Eau bleue RBC, projetée en continu jusqu’à 21 h puis, juste pour l’occasion, de minuit à 3 h. À 20 h, David Usher montera sur la scène RBC pour lancer la soirée avec fougue, suivi de feux d’artifice à 21 h et, juste après, de la prestation du DJ LEBARON dans le cadre de la série des DJ-VJ Bell. Après, reprise des activités, notamment la mégaprojection Abécédaire au carré sur la Maison du Festival Rio Tinto Alcan, présentée par Bell (aussi à 18 h 30 et 19 h 30), ainsi que les activités de création présentées par le Casino de Montréal — Totems exquis et les Ballons interactifs —, et ce, jusqu’à 3 h. Tout ça sans oublier, en tout temps, la Grande roue Air France, la Glissade urbaine le Lait, l’animation à l’Espace Financière Sun Life et ses braseros, et le très animé bar Amarula. Évidemment, inutile de rappeler qu’on pourra toujours s’offrir bouchées ou festin grâce aux Escales gourmandes qui répandront saveurs et arômes sur tout le site.

Expo 10 ans de Nuit blanche en photos

10 ans de Nuit blanche, ça en fait du souvenir ! Pas moins de 1080 activités, 300 lieux, 275 partenaires, 200 animateurs de navettes, 2 millions de visites… et d’innombrables heures de plaisir à redécouvrir sa ville la nuit. Pourl’occasion, voici une magnifique exposition de morceaux choisis parmi des milliers de photos qui ont tenté de saisir la folie de ces 9 dernières éditions de notre belle célébration nocturne, ainsi que des affiches passées de l’événement. Une agréable façon de revivre la célèbre Nuitblanche à Montréal depuis ses débuts en déambulant sur la promenade des Artistes et sur le Parterre… avant de lui rendre hommage en faisant de son 10e anniversaire un événement mémorable.

Pluie de lumière Casino de Montréal

Une invitation à plonger dans une véritable pluie de lumière ! Cette oeuvre immersive, pensée par Robert Cram et Jaclyn Blumas et mise sur pied spécialement pour le 10e anniversaire de la Nuit blanche à Montréal, verra pas moins de 10 000 lumières DEL, insérées dans des petits contenants de plastique écologique, être dispersées aléatoirement sur le Parterre (angle De Maisonneuve et Saint-Urbain). Les festivaliers auront ensuite la liberté de créer des oeuvres éphémères, des dessins illuminés momentanés, en manipulant et en agençant ces petites boîtes lumineuses à leur guise. Une nouvelle création artistique verra le jour à chaque intervention des promeneurs.

Embarquement pour la Nuit blanche

Difficile de participer à 185 activités en une nuit ? Pour maximiser nos chances d’en voir le plus possible, le festival et la STM ont pensé à tout : non seulement le métro sera pour l’occasion ouvert toute la nuit, mais on pourra également, de 20 h à 5 h et toutes les 10 minutes, utiliser le service gratuit de navettes — avec ses 4 circuits et ses 58 arrêts — qui relie les activités et les quartiers Vieux-Montréal, Quartier des spectacles et Centre-ville et Plateau-Mont-Royal et Mile-End, dont un circuit desservira l’axe nord-sud et l’autre, l’axe est-ouest. Le pôle Parc olympique sera quant à lui accessible en métro. Et, comme toujours, on pourra se tenir informé de tout ce qui se passe sur l’ensemble des activités de la Nuit blanche, puisque toutes les navettes seront branchées sur CIBL 101,5 Radio-Montréal.

La Nuit blanche en 12 couleurs

Art visuel

Pour cet aperçu des activités de la Nuit blanche, commençons par une touche d’art visuel. La Grande Bibliothèque présente pas moins de 10 zones philosophiques qui traduisent autant de façon de penser le monde, dont Dessine-moi la philo, une invitation à couvrir de graffitis les cubes philosophiques du collectif A’Shop. La Galerie Trois Points du Belgo nous convie à une oeuvre collective commencée par les visiteurs, puis complétée par le peintre Scott Everingham à la fin de la soirée. Belle façon de découvrir le travail de l’artiste… en nous ! À la Maison du développement durable, célébrons les 20 ans d’Équiterre par une oeuvre solidaire, unique et originale en inscrivant notre souhait écolo sur une lampe à souhaits. On en profitera pour découvrir les autres activités proposées à la Maison. Dans le grand hall de l’hôtel W Montréal, on plongera dans une nuit d’exploration audiovisuelle avec Optic. En prime, ambiance lumineuse imaginée par VJ Video Girl et MASSIVart, expo photo et DJ invités.

Cinéma

Le Studio 303 du Belgo profite de la Nuit pour lancer, avec All Nuit Long, la 20e édition de la fiesta féministe Edgy Women, avec sa programmation éclectique sur les thèmes Art/Sport/Genre. Cabine photo éclatée et courts métrages autour des stéréotypes propres au monde de l’athlétisme. Bienvenue aux exhibitionnistes et aux cinéphiles ! Le Nouveau Palais présente quant à lui la 2e édition de sa soirée Cinéma au Palais, une excitante nuit de films et de vidéos avec des cinéastes d’ici et d’ailleurs, sur des airs de DJ. Bar et restaurant ouverts jusqu’à 4 h pour l’occasion. Et à la Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal, on assistera à 8 heures d’images qui frappent et de personnages qui fascinent avec La Coop Vidéo, 35 ans de cinéma pur et dur ! Un avant-goût ? Requiem pour un beau sans-cœur, Post Mortem, Kid Kodak, Trois princesses pour Roland…

Contes, poésie, littérature

On se doute bien que la basilique Notre Dame de Montréal, avec plus de 350 ans d’histoire, est une mine d’anecdotes, d’histoires et de légendes. Urbain Baudreau dit Graveline, premier bedeau de Notre-Dame, nous accueillera pour cette nuit d’histoires de mariages, de baptêmes et d’anciens sermons déclamés en chaire. Le musée Pointe-à-Callière offre quant à lui de voir son spectacle multimédia Signé Montréal, puis l’exposition permanente dans les vestiges archéologiques et d’écouter Milton Tanaka et Yves Robitaille raconter des histoires traditionnelles… de samouraïs. Finalement, Zone Grise convie à 10 heures de poésie au resto-bar le Dièse Onze, un marathon bilingue de poésie qui verra des artistes québécois illuminer la scène ; du côté franco, Claudia Larochelle d’ARTV accueillera notamment Thomas Hellman et Amélie Veille, alors que leurs pendants anglos, les Susan Shulman, Regimental Oneton, ou Melinda Cochrane, seront reçus par Betty Esperanza (100thousandpoetsforchange).

Danse

Le Centre Culturel Georges-Vanier propose un voyage entre le Québec et l’Irlande grâce à cette soirée unique où musique et danse traditionnelles sont à l’honneur : gigueurs de La R’voyure, « câlleurs » et musiciens nous feront revivre ces danses québécoises et irlandaises. Dans un tout autre registre, les Ballets Jazz de Montréal célèbrent les 10 ans de Nuit blanche en offrant gratuitement, au Conseil des arts de Montréal (édifice Gaston-Miron), des cours de danse donnés par d’anciens danseurs, professeurs et boursiers de la compagnie. D’autres activités nous attendent. Si on préfère un parfum de Buenos Aires, on sera choyé : le studio TANGO montréal s’ouvre à nous pour une introduction au tango argentin et un bal tango, alors que L’Astral reçoit l’école Las Piernas Tango, qui nous invite à participer à une expérience interactive pour découvrir cette danse à la fois élégante, sensuelle et passionnée. Si on envie de quelque chose de plus pop, Bouge de là !, l’émission culte de MusiquePlus, célèbre les 10 ans de la Nuit blanche avec des « top 10 » des années 80, 90 et 2000. En plus de danser, on pourra en profiter pour visiter le studio.

Expositions

L’UQAM (Pavillon Judith-Jasmin) affiche Expo Scéno 2013, une exposition qui présente le processus créatif qui accompagne le travail de conception d’une scénographie, de l’envers du décor de théâtre aux différents éléments qu’utilise le scénographe : décor, maquette, costume, éclairage, son, vidéo… Du côté d’Espace Cercle Carré, c’est une installation sonore et cinétique qu’on retrouvera, Super Ferro, constituée de cassettes et de bien d’autres choses… À écouter et à voir ! Au parc du Portugal, on nous propose de cultiver la Main à travers un jardin d’hiver ! Un parcours nous présente les différentes facettes du célèbre boulevard, par le biais d’illustrations dispersées sur ce dernier.

Fantaisies

C’est la Nuit de quiz ! au Randolph Pub Ludique ! On forme une équipe au nom loufoque et on commence le drôle de jeu-questionnaire animé par M.eve — trois rondes : visuelle, de questions et auditive. Aussi, découverte de jeux de société avec animation. En direct de son studio principal (au 2.22), CIBL 101,5 réserve ses ondes à la Nuit blanche : entrevues, invités-surprises, prestations musicales et reporters qui sillonnent la ville… sans oublier les reportages à bord des navettes STM ! On pourra aussi prendre un petit remontant à l’Église Saint-Enfant-Jésus, alors que les Productions Parallèle nous invitent à leur Cuvée d’hiver, l’événement de dégustation par excellence pour réchauffer nos soirées d’hiver : bières inédites, alcools fins, cuisine raffinée, DJ, groupe de musique et projection. Le Café Santropol, lui, se fait cabaret où se succéderont des numéros de musique, de danse, de théâtre et d’autres étrangetés vivantes ; aussi au programme, 100 oeuvres miniatures créées par 10 artistes, un DJ et une patinoire sur la terrasse.

Humour

Désormais un classique, La nuit on rit !, la plus belle des nuits d’humour présentée par l’École nationale de l’humour et animée par Mathieu Cyr, est de retour à la Place des Arts (Cinquième Salle). Attention les zygomatiques ! Avec Rocambolesque, à l’Union Française, c’est l’improvisation théâtrale qui est à l’honneur, que ce soit sous forme de matchs, de prestations humoristiques ou d’improvisations. Moments magiques en perspective.

Illumination

Bien sûr, le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, coeur de la Nuit blanche, suffirait à lui seul à justifier cette catégorie ! Mise en lumière des rues et des bâtiments, projections, décors colorés, magnifique éclairage architectural évolutif par Marc Tétreault et Jean Laurin… Montréal en lumière ? Et comment ! Au Savoy du Métropolis, l’ONF invite à vivre l’insomnie en images et en sons avec des projections dans une ambiance lumineuse et musicale. Aussi, lancement du Journal d’une insomnie collective, un webdoc produit par l’ONF.

Musique

De la musique ? Mieux que ça : de la Sacrée bonne musique ! Le Grand Choeur de Montréal envahit l’Église Unie St. James pour y livrer un programme de pièces accompagnées à l’orgue parmi les oeuvres les plus connues du répertoire de chant choral. Les pauses seront également musicales, grâce aux cuivres de WonderBrass. Le Théâtre du Nouveau Monde présente quant à lui rien de moins que les Fantasmes de Sylvie Moreau ; la comédienne enflammera la scène du café avec de célèbres chansons des années 80. Et il paraît que ça swingue. Autre registre (mais peut-être encore des fantasmes) au Cabaret du Roy, le Palmarès des 10 chansons les plus grivoises de la Nouvelle-France, avec Mia Lacroix et Francis Désilets et leur répertoire de chansons grivoises de femme. À l’Art Neuf, on passe de minouche à manouche avec l’École Jazz Manouche de Montréal : prestations de professeurs et d’élèves, activités d’information et d’introduction et participation du public aux jam-sessions.

Performances

Sous la direction de Brigitte Poupart, ce cabaret multidisciplinaire au Lion d’Or propose de nous transporter dans les méandres de l’inconscient, avec des artistes de tous les horizons qui se relaieront au cours de cette nuit étrange et onirique. Au Goethe-Institut, ce sont plutôt les méandres entre son, lumière et paysage urbain qui seront explorés avec une série d’installations et de performances d’arts médiatiques. On découvrira aussi des œuvres d’artistes travaillant au matralab, un laboratoire de recherche dirigé par le compositeur allemand Sandeep Bhagwati de l’Université Concordia. À la boutique rétro Citizen Vintage, le Collectif Beaux-Enfants s’affiche dans une étonnante vitrine donnant sur un dîner de fête, un tableau vivant dans lequel 10 convives mangent, boivent, bavardent… et dérivent inexorablement au fil des 10 services du repas. Art Matters Festival, le MainLine Theatre et le Festival St-Ambroise Fringe nous réservent, avec Entre les espaces, des collaborations à travers des arts visuels et de la performance, de la musique et du théâtre par le biais de performances simultanées partout dans le théâtre. Le Planétarium Rio Tinto Alcan s’ajoute au complexe Espace pour la vie. Juste avant son ouverture, voici une invitation à voir de près le site extérieur de ce bâtiment à l’architecture unique et audacieuse. Nous y attendent aussi des télescopes pour observer le ciel… et une surprise.

Sport

Déjà hâte au temps des sucres ? C’est à la patinoire Atrium Le 1000 que ça commence ! Traditions québécoises hivernales, décor enchanteur, patin sur les rythmes folkloriques de musiciens d’antan et une pause sucrée à la tire d’érable. Plus du type salé ? On sera peut-être intéressé par le poisson au Village de Pêche Blanche, dans le Vieux-Port de Montréal (bassin du quai de l’Horloge). Le plaisir de la pêche sur glace… en ville, dans des abris chauffés, tout près des transports en commun. À l’Esplanade Financière Sun Life du Parc olympique, dans un décor d’un village d’hiver, glissade et sentier de glace s’animeront sous le thème du superhéros, tandis qu’au pied du grand sapin illuminé, les restaurateurs de rue des premiers samedis offriront boissons et mets à prix modique pour réconforter les festivaliers.

Théâtre

À l’UQAM (cour intérieure du Pavillon Judith-Jasmin), on retrouvera Les survivants, deux personnages issus de la commedia dell’arte qui se retrouvent sans emploi, sans abri et affamés, et cherchent à attirer l’attention sur leur condition. Avec Frédéric Jeanrie et Martin Vaillancourt. À la Petite Licorne, on nous offre le « top 10 » de plusieurs artistes amis de La Licorne : les 10 pires répliques au théâtre, les 10 choses qu’ils n’ont jamais osé dire, leurs 10 rêves secrets… ces palmarès écrits spécialement pour l’occasion seront lus tout au cours de la nuit au bar de La Licorne.

Art Souterrain : 7 km de découvertes

Ça fait maintenant 5 ans que Nuit blanche et Art Souterrain marchent main dans la main ! Cette année, ce seront quelque 120 projets artistiques répartis dans 15 zones qui émailleront le parcours souterrain de 7 km, sur lequel nous attendent des médiateurs pour nous aider à y voir clair. Barcelone, ville invitée d’Art Souterrain, présentera des oeuvres inédites à Montréal. Pour bien préparer sa visite, on peut utiliser l’application iPhone et télécharger l’audioguide au www.artsouterrain.com.

Tout savoir sur MONTRÉAL EN LUMIÈRE

Ceci n’est qu’un bref aperçu des activités de la 10e Nuit blanche à Montréal. On trouvera tous les renseignements dans la publication gratuite offerte sur le site du festival et dans tous les lieux d’activités. On peut également joindre la ligne Info-Lumière La Presse au 514 288-9955 ou, sans frais, au 1 85LUMIERES, ou à montrealenlumiere.com.

Pour la Nuit blanche, des kiosques d’information nous attendent sur le site extérieur de MONTRÉAL EN LUMIÈRE, à La Vitrine (au 2.22) et à la sortie de la station de métro Mont-Royal.

On retrouvera aussi la programmation complète de la Nuit blanche à Montréal sur l’application mobile gratuite pour iPhone et Android, présentée par Hydro-Québec. Les festivaliers y dénicheront l’horaire complet, incluant les lieux, la catégorie et la description. Ils pourront trouver les activités les plus proches d’eux grâce aux fonctions radar et réalité augmentée, localiser toutes les activités à l’aide de cartes dynamiques et bâtir leur propre itinéraire Nuit blanche. Aussi, grâce à l’onglet multimédia, il sera facile de partager les photos et vidéos de ses coups de cœur. L’application servira également de lien pour suivre et partager toute l’activité de la Nuit blanche sur Facebook et Twitter.

La 14e édition de MONTRÉAL EN LUMIÈRE se déroulera du jeudi 21 février au dimanche 3 mars.

--

Source: Montréal en lumière
Crédit photo: Montréal en lumière

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Commentaires

Ajouter un commentaire